Biographie

María Fiter, née en Andorre, éduquée à Barcelone, établie à Madrid, écrit en catalan et en espagnol.

Après avoir réussi trois « mastères » comme mère de deux fils et une fille, elle a dédiée une grande partie de sa trajectoire professionnelle au monde éditorial, ayant fondé une librairie à Madrid, orientée spécialement aux jeunes et pionnière en culture française. Elle a promu l’apprentissage de cette culture par moyen d’expositions, soirées littéraires, matériel didactique spécialisé, et activités dans la propre librairie et dans des centres éducatifs, comme le Lycée Français et autres, ou elle appliqua sa vision particulière qu’il faut un point de rencontre entre l’auteur et le lecteur et que, dans cette rencontre, le libraire est une pièce fondamentale.

Son immersion dans la littérature juvénile subit un point d’inflexion avec la publication de son premier libre : Les rêves de Nicolas (Verde Print, 2012), traduit au français, l'anglais et le catalan. L’idée jaillit de la réflexion sur les rêves perdus d’un petit enfant qui a beaucoup de mal à dormir..

Les pensées autour de la vie future des enfants l'a emmenée jusqu'à sa préoccupation pour le monde dans lequel ils vont vivre, et a relier la considération environnementale avec celle de leur développement en tant que personnes. C’est ainsi qu’est né son second libre —en procès de publication en quatre langues— : Juliette et le silence de la rivière, qui introduit les enfants dans l’importance de l’eau comme élément essentiel pour la vie de toute espèce vivante. Cette histoire aide à protéger, prendre soin et aimer la planète Terre. Les illustrations du libre sont faites par Romina Martí, prix Mercè Llimona 2011 d’illustration, Catalogne. Toutes les traductions de ce libre sont faites par Anselm Goicoechea.

Actuellement, elle travaille en une autre histoire pour jeunes, Aura, dans laquelle continue le développement de son inquiétude pour les problèmes écologiques, en abordant la problématique des océans..

Aujourd’hui, vous pouvez la trouver à Madrid, Ibiza ou Australie, où elle obtient de l’information pour ce nouveau libre, l’acidification des océans et l’augment des températures qui châtient les récifs et provoquent le blanchissement des coraux. Grande amante et défenseure du monde animal, elle partage ses inquiétudes avec ses trois chiens Labrador.